Décoration des antiques sièges de style


LOUIS XIII

C’est en 1636 que le mot fauteuil fut utilisé la première fois pour désigner la “chaise à bras”. Avec la montée de la classe moyenne,
la vie familiale se développe.

LOUIS XIII

La chaise à bras devient une “commodité pour la conversation”. .

LOUIS XIII

Grâce à la sobriété de sa forme, elle devient plus confortable et peut facilement être déplacée.
L’assise s’abaisse et se garnie d’un rembourrage.

LOUIS XIII

On la recouvre avec des tissus, de la tapisserie aux riches décors ou avec du cuir repoussé.

LOUIS XIV

C’est à son dossier plan que ce fauteuil doit d’être dénommé “à la reine”.

LOUIS XIV

Sa décoration élaborée en fait un siège d’apparat réservé aux plus grands personnages… 
 la cour comme dans les châteaux, le choix des sièges suit un ordre FCF5EB.

LOUIS XIV

Aux princes les fauteuils, aux seigneurs les plus titrés les chaises, aux courtisans les tabourets,
aux “dames d’atours” les coussins posés sur le sol…

REGENCE

L’étiquette rigide du règne de Louis XIV s’éloigne. les formes s’assouplissent, les pieds se galbent.

REGENCE

Pour faire place aux robes à paniers, les accotoirs se mettent en retrait. 

REGENCE

Utilisé dès la première moitié du XVIIème siècle, le “rotin” avait pratiquement disparu
avec l’arrêt des importations de la compagnie des Indes. 

REGENCE

Le rétablissement des relations avec la Grande Bretagne ramène la vogue du cannage,
apprécié pour sa légèreté et sa résistance.

LOUIS XV

Le fauteuil cabriolet apparaît vers 1740. c’est le premier fauteuil dont le dossier s’incurve pour épouser la forme du dos.

LOUIS XV

à la façon du siège de la voiture légère à laquelle il doit son nom.

LOUIS XV

Tout en courbes, léger, de faible encombrement, il est confortable et élégant… 

LOUIS XV

Peut être trop pour les doctes membres de l’académie française qui le trouve indécent et indigne de leur illustre Compagnie…

LOUIS XVI

La tendance néo-classique, née sous Louis XV, prend toute son ampleur dans le style Louis XVI.

LOUIS XVI

Le galbe disparait, la ligne droite revient en force. Si la rigueur prédomine la forme,
les ornements sculptés d’une très grande variété viennent l’enrichir. 

LOUIS XVI

Les tapisseries se couvrent d’une multitude de fleurettes, de scènes champêtres, d’oiseaux… 
En 1776 est créé, pour le comte d’Artois, un nouveau fauteuil au siège circulaire et au dossier en médaillon oblong
.

LOUIS XVI

Cette forme de dossier va connaître une grande vogue tant pour les sièges à la Reine que le cabriolet.

DIRECTOIRE

En réaction avec l’époque précédente, une certaine discrétion est à remarquer. On voulait une république idéale sur le modèle Romain.

DIRECTOIRE

Les fleurs de Lys étaient remplacées par des symboles tels que la lance, les faisceaux consulaires,
le bonnet Phrygien, l’œil de la raison au milieu d’un triangle, la cocarde, le losange, etc.

DIRECTOIRE

Les échanges avec les pays lointains étant difficiles les ébénistes utilisent des bois locaux qu’ils cirent ou peignent.
Ainsi le bois peint imite le bronze. La chaise curule née sous le règne précédent devient d’usage courant.

EMPIRE

Avec le retour de l’expédition d’Egypte, les décors égyptiens se développent.
Ils ornementent des sièges au dossier rectangulaire, aux lignes géométriques, à la silhouette équilibrée et solennelle. 

EMPIRE

Des bronzes ciselés et dorés leur donnent de l’éclat. L’acajou triomphe jusqu’en 1806, date du blocus décrété par Napoléon 1er,
qui ferme le continent au commerce britannique. Cessant d’arriver en France, il est remplacé par des bois indigènes, parfois teintés “façon acajou”.

RESTAURATION

Avec le retour des Bourbons sur le trône de France, les fleurs de lys se substituent aux aigles et autres emblèmes de l’Empire… Les formes s’assouplissent, la marqueterie revient.

RESTAURATION

En opposition aux sombres acajous, la faveur est aux bois clairs enrichis de volutes d’amarante, de palissandre… 

RESTAURATION

Apparu dès le Louis XV, caractérisé par son dossier enveloppant, le fauteuil en gondoles connaît un grand succès.
De petite dimension, simple, léger et élégant, il restera en vogue jusqu’en 1840..

NAPOLEON III

Jamais dans tous les siècles précédents on inventa et fabriqua autant de sièges. La seconde moitié du 19em siècle fut à ce titre l’époque du siège par excellence.

NAPOLEON III

Aussi à chaque forme de dossier sera adapté un canapé, parfois une chauffeuse, une chaise longue ou une duchesse. Les confidents et les indiscrets sont des créations du second empire. On sent dans la profusion de la Tapisserie une influence Anglaise (le siècle victorien).

NAPOLEON III

les motifs de fleurs en bouquet rond, à panier, en guirlande sont les principaux éléments décoratifs de ces tissus. Toutefois les colonies apportent leur part en motifs orientaux (Asie surtout). Les copies des styles précédents font florès et les experts d’aujourd’hui peuvent encore être confondus.

ART NOUVEAU OU MODERN STYLE

Moderne Style : (1895-1925) A l’aube du XXème siècle, avec l’avènement de l’ère industriel, les modes de vie changent et les progrès sont rapides.
Les expositions universelles de la fin du siècle ont favorisé les échanges, c’est ainsi qu’un style international apparaît sous le nom d’Art nouveau, Modern style, Jugendstil, Art and craft, Liberty.

ART NOUVEAU OU MODERN STYLE

Les thèmes principaux du Moderne Style sont d’inspiration végétale.
Par prédilection cette époque utilisera les formes sinueuses des lianes, du liseron ou des nénuphars.

ART NOUVEAU OU MODERN STYLE

Ces mouvements ondulant font une révérence à la souplesse de la chevelure féminine. On distingue deux traitements de cette prolifération végétale. D’un coté ces lignes sinueuses sont isolées et dessinées comme en filigrane, laissant de grandes parties du fond visibles.

ART NOUVEAU OU MODERN STYLE

L’autre traitement à l’opposé bien qu’utilisant aussi ces mêmes formes sinueuses remplira toute la surface de la tapisserie en un entremêlement inextricable. Les couleurs seules jouant le rîle de contraste et facilitant ainsi la lecture du motif.

ART DECO

Art Déco : (entre 1920 et 1930) Les créateurs de cette période s’orientent vers des lignes pures et sobres.
Les décorateurs s’efforcent de concevoir des intérieurs chauds et harmonieux.

ART DECO

Le Corbusier s’intéressera particulièrement au mobilier. Il se préoccupera de l’étude des formes du siège afin
de donner les meilleures positions au corps humain. Durant cette période on utilise moins la tapisserie de siège.

ART DECO

Néanmoins quelques grands artistes dont Raoul Duffy s’intéressent aux textiles d’ameublement et y laisseront de superbes compositions.
L’art nègre est à la mode et on retrouvera beaucoup de cette inspiration dans la décoration des tissus.

ART DECO

D’autres motifs de ce style sont très en vogue tels ces décors floraux en demi teintes et sur fond sombre. Ces décorations des tapisseries de siège sont toujours d’un graphisme et d’une composition très stylisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Retour en haut